[à propos]

La création de Incarnato est due à Anne-Lise Salmon, autrice, comédienne, plasticienne.

Si le terme « Incarnato » désigne l’incarnation, la chair, le corps, le parcours d’Anne-Lise Salmon (52 ans)  incarne quant à lui le mouvement, la capacité à se mouvoir dans sa propre vie en incarnant à 100% ses intuitions. Il y a donc plusieurs incarnations d’Anne-Lise Salmon dans son propre parcours. Il y a d’abord plusieurs années d’enseignement de biotechnologie, suivies de la direction adjointe d’un lycée. Et puis il y a une rupture, un temps suspendu, un pas de côté, un envol… En 2016, Anne-Lise Salmon a décidé de laisser libre cours au processus créatif qui commençait à germer en elle. Nourri jusqu’alors essentiellement de textes poétiques créés par d’autres ou écrits par elle-même, le processus à l’œuvre a muté vers des formes d’expression ou d’interprétation impliquant les instruments du corps et ses manifestations : le souffle, la voix. Naturellement, c’est sur scène qu’Anne-Lise Salmon a rencontré pour la première fois un public.  


« Femme ordinaire, passant inaperçue, souhaitant néanmoins être reconnue, ou tout simplement vivante, j’aime les mots, le langage, les idées, les sensations ressenties, les perturbations que cela peut procurer. L’art est l’expression de la vie. La finalité à laquelle tout le monde aspire.
Je l’ai cherchée. Je l’ai attendue. Je l’ai espérée. J’y ai crue. Je l’ai obtenue.
Incarnato est l’aboutissement de mes rêves d’enfant. Le lieu où l’on aime s’installer, échanger, partager, créer, ou tout simplement vivre...
Je veux ce lieu modulable, inspiré des désirs de l’Autre, qu’il y trouve le plaisir d’y venir, de s’y installer, d’y transmettre, d’y apprendre, et surtout de vouloir y revenir.
Faire vivre Incarnato, c’est faire vivre le corps, les corps en mouvement, les corps en émotions. Pour cela, je souhaite proposer aux artistes, quel que soit leur médium, de vivre cette expérience avec moi et surtout m’accompagner dans la transmission aux Autres et leur faire partager le bonheur d’une surprise. »
Anne-Lise SALMON

Remerciements

Lola Machabert, pour ses idées et ses talents (photo de couverture et charte graphique)
Claire Boucher, pour son expertise et son